« Le Château de l’Étoile »


Nous allons nous intéresser ici à un travail pour des particuliers, mais qui sont ici les copropriétaires d’une résidence de standing à Cannes.

Il s’agit d’un chantier réalisé de mai à juillet 2014,

Quatre intervenants, deux peintres : Anna Gorszynska, artiste peintre polonaise, et moi-même, un maçon et l’ électricien.

Ania-et-moi

Le syndicat des copropriétaires me demandait, lors de notre premier entretien, une simple prolongation en trompe-l’œil du mur végétal réel qui est visible sur la droite de cet accès voitures (photo de droite ci-dessous : c’est un mur qui fait aussi face à 4 fenêtres de studios).

Cette photo est prise depuis le portail de l’unique accès à la résidence :

Initiale-face      Avant-Lateral

La tristesse de cette vue (inévitable puisqu’elle fait face à la position d’attente d’ouverture du portail d’accès au grand jardin de la résidence (qui débute ici à droite de la photo) m’a conduit à en proposer plutôt un habillage. Les carreaux de verre n’ayant plus aucune utilité fonctionnelle, nous les avons recouverts d’une paroi de carreaux de béton cellulaire qui a été apprêtée pour recevoir en finition une peinture minérale ( pigments naturels : ce qui laisse présumer de plusieurs décennies de bonne tenue en couleurs ).

Nous avons donc mené à bien ces petits travaux de maçonnerie et le souhait d’un éclairage nocturne nous a conduits à créer un panneau suspendu d’encastrement des trois spots LED lumière du jour, commandés par une cellule crépusculaire et une horloge (Jacques Russo électricien).

Chantier-elec

Une présentation de photos montages à l’assemblée générale des copropriétaires a permis d’emporter par une large majorité l’accord pour les réalisations que voici :

– les bandeaux extérieurs (horizontal et vertical) sont « végétalisés » par la main d’Ania :

Vu-de-l'entree

DSC_7892    ania-+son-echaf 

– et les deux murs intérieurs évoquent les grands jardins classiques :

Mur-lateral-fini

… et tous ces balustres ( 57 ! ) … que de travail : heureusement avec l’ appui ponctuel de Yohann, qui les a tous « préparés » en couleurs de fond !!!

– l’idée de l’escalier figuré sur le poteau central et incitant à imaginer l’accès au jardin a fait l’unanimité…

Face-escalier

Pour les balustres, j’ai repris les modèles que nous avions utilisés à Nice lors de la restauration complète de l’ensemble du bâti autour de la Place Garibaldi

… et j’ai ainsi trouvé l’occasion de faire figurer le « portrait » de cette tourterelle furtive qui m’accompagnait déjà à Garibaldi, et qui … m’a retrouvé à Cannes, presque tous les jours, jusqu’à venir une fois se poser sur mon garde-corps pendant que je peignais : juste à moins de 30 cm de moi… !  🙂

Tourterelle

En résumé, quelques chiffres :

Budget global : 15 000 € environ pour 50 m2 de décor, dont 3 000 € d’échafaudage, 1 000 € de peintures, 1500 € de maçonnerie, 1 200 € d’électricité.

Temps de mise en œuvre pour la peinture : deux mois à deux (soit 223 + 82 = 304 heures).

2 réflexions sur “« Le Château de l’Étoile »

Merci de laisser un commentaire, le suivi qualité de ce blog en dépend

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s