Paris-plage


J’ai exploité une photo prise à Paris, depuis le quai de la Mégisserie, pour réaliser une peinture de grand format. Le personnage presque nu, en position allongée sur le ventre et sur une pelouse estivale, s’affaire avec un petit appareil électronique, concentré sur son objet… Pourtant sa morphologie est des plus surprenantes, puisque ses fesses ne font plus partie du reste de son corps « amputé » et lévitent, à côté de lui, à faible distance de la pelouse…

J’explique cette réalisation à la page http://wp.me/P4nPkM-1Y, : « Paris-Plage ou la loi de la Charria »Paris-Plage-ou-lii-de-la-charia---Un-monde-à-l'envers

Merci de laisser un commentaire, le suivi qualité de ce blog en dépend

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s