MES RÉFLEXIONS, MA PRODUCTION : UN ÉCHO À CERTAINS ÉVÉNEMENTS …

Si je prétends être reconnu en tant qu’artiste,  je souhaite cependant me poser en témoin de mon temps : rôle très simple et si ambigu à la fois.

Mes expériences au quotidien, mes ressentis relatifs aux échos de l’actualité,… qu’il soient rapportés par les médias de masse ou par des journalistes indépendants, tous ces aspects sont le prolongement de certains niveaux de mon existence auxquels je ne saurais pas être indifférent.
Produire des visuels-reflets de ces ressentis ne m’intéressera que si je parviens à habiller d’un langage poétique ce que je nommerais « les contradictions fondatrices de notre société », et si, bien évidemment, mon travail va dans le sens d’un témoignage partagé ou, à tout le moins, compréhensible.
Et peut-être que pour comprendre mon propos faudra-t-il prendre la peine d’en « décoder, décrypter » la formulation ?

Parce qu’en effet , pour autant que je parvienne à l’installer dans ma production, la poésie se veut relever ou révéler certaines formes de la beauté du Monde, et se faire ainsi l’écho de quelques aspects de cette harmonie-mère des équilibres …

Le fond de mon propos, l’autre aspect de ce que je présente comme étant mon « témoignage », est une figuration discrète de pensées qui suscitent mon interrogation et aussi de certains travers du comportement de l’individu, de groupes d’individus ou de certaines formes de la société, que je trouve nécessaire d’évoquer (et parfois de dénoncer…).