Installation éphémère du 14 février 2015 : « ode » à la différence positive !


 

Une année de battement… je suis pourtant généralement assez réactif : quand un sujet est placé sur ma planche de travail j’aime à la traiter tout de suite, sinon… eh bien, voilà : il sera toujours victime de son ordre de passage, après l’arrivée des urgences qui lui succèdent…

La motivation de cette première installation sur la façade du Château Grimaldi, mon voisin, sous couvert de Saint Valentin, fête des amoureux, s’était voulue plutôt orientée vers l’apologie de l’Amour…

C’est avec la complicité de Madame Cécile Bertran, Conservatrice du Musée-Château, et sous  les auspices de la Municipalité que j’ai réalisé cette première installation : « Rien ne se perd, rien ne se crée : tout de transforme ».

Les texte édité et présenté au public lors de la fabrication des éléments constitutifs de cette installation, semble aujourd’hui traduire les fondements des horreurs de l’actualité.
Ce travail a été participatif : les bonnes volonté ont « mis la main à l’ouvrage ». L’installation a été faite à deux suivant un plan simple de suspension à partir des mâchicoulis … mais malheureusement sous la pluie et dans le vent qui ont sévi les 13 et 14 février 2015 sur la place du Château Grimaldi de Cagnes !

Voici la maquette du projet accepté par madame Bertran, et par Monsieur Constant, élu aux Affaires Culturelles de la Ville.

Install-de-face

La disposition ds différentes formes en suspension sur des sangles devaient former un cœur

 

Sur l’atelier improvisé en plein air au pied du Château Grimaldi, nous avions disposé sur un grand panneau, les termes explicatifs de la démarche :

 

 Affichette-A3

 

Installation
L’atelier a duré une pleine journée, avec la participation d’adorables peintres bénévoles.

Ouverture-panneaux

La première étape a consisté à peindre en rouge, avec Jackie, les deux faces des ces cartons-plumes, avant découpe…

Puis nous avons peint les deux faces ds sangles de suspension à devoir couper suivant le plan, pour former le cœur sur la façade du château

Participatif1

Disposer chacune des faces à peindre à plat et enrouler dans le soleil clément pour séchage, avec Ania et Véronique

Participatif2

Bien s’assurer des bonnes longueurs à couper et les classer par taille repérée sur la sangle

Petit-tour-du-proprietaire

Visite surprise de la propriétaire des lieux…

Finition

Ajustements des découpes et attribution des sangles aux flèches et cœurs,

Derniers-ajustements

avant les derniers façonnages, avec Claude et Cannelle, des attaches sur les sangles pour une suspension sécurisée.

 

Voici l’esquisse du plan soumis aux responsables pour validation du projet :

Plan-de-fabrication

Et voici ce qu fut le résultat, qui a été un peu décevant, les intempéries ayant fait virevolter les flèches et les cœurs jusqu’à les écorcher, les rayer et les salir (mousse des remparts) …

15-0214-close-up

 

Sur la voie d’accès au Château par la Route de Vence on pouvait apercevoir l’ensemble, mais le vent dont témoignent les drapeaux ne rendait plus la lecture du cœur possible :

15-0214-vue-de-loin

 

Merci de laisser un commentaire, le suivi qualité de ce blog en dépend

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s