« Jazz à Juan » : de l’ouverture du chantier aux détails de la composition


 

Construction de la potence supportant l’épiscope, mise en place de l’appareil et projection de l’image tracée :
DSC_0472_2Ghislaine aux commandes, Yahia à l’équilibrage, Serge au « contrôle » ! 

1- Reporter sur la bâche le tracé de la maquette dessinée au format A5, que je tiens ici à la main. Le manche supporte un marqueur acrylique :
Tracé initialisation

2- « Remplissage » des écritures qui ont été projetées à partir de l’épiscope :
Ghislaine amorce

3- De la même manière toutes les figurations retenues sont détourées au marqueur acrylique, et les zones ainsi définies sont recouvertes de la couleur préparée :

L’amour de la peinture est parfois incontrôlable !

Yah amoureux

 

 

Évasion en Vidéo en a fait un petit montage « promotionnel »:

DSC_0476_2http://www.dailymotion.com/video/xf3cmo_bernard-helua-grimaldi_creation

Après un mois de travail : à trois peintres au moins tous les jours et souvent à six !

Toutaplat

Et enfin sur ce diaporama, quelques détails photographiés en atelier et d’autres photos prises sur site.
N.B. : Ella et Sydney sont en « anamorphose » : la perspective déformante de Sydney ( sur la photo intitulée Grapelli ) et redressée par le regard rasant ( de la photo intitulée Sydney Bechet ).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Merci de laisser un commentaire, le suivi qualité de ce blog en dépend

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s