À propos de l’auteur…

…oui, à propos de l’auteur de ce … blog ? site vitrine ? l’usage nous le dira !

Bon, c’est un individu très, très récalcitrant à tout ce qui est informatique, mais qui finalement se résout, pas à pas, à entrer dans la ronde indéfinie des relations numériques, clé de voûte d’un édifice social qui décidément prouve encore aujourd’hui qu’il sera bien et toujours en perpétuelle trans-formation…

Je vous communique ici une biographie, éditée pour la réalisation d’un ouvrage -papier- dans lequel j’ai eu le plaisir d’être présenté : « LE CONTRANNUAIRE 2013 ». L’avantage est qu’on y retrouve tout ce qui a marqué mon passage dans les différents domaines professionnels que je me suis amusé à aborder depuis que j’ai compris qu’il fallait vraiment « faire des choix » pour tracer sa route.

D’une nature curieuse je m’interroge souvent sur le pourquoi du comment et je me constate toujours animé par un sentiment de respect inhérent à toutes les connexions que j’entretiens avec les différentes parties de notre monde : tant dans mes relations humaines que dans celles relatives à mon environnement « naturel »…

Je me nomme Bernard Héloua-Grimaldi,

Bibi

et si je suis répertorié à la Maison des Artistes depuis 1985, sous le statut d’Artiste Peintre Muraliste. J’ai longtemps éprouvé beaucoup de plaisir à fixer mes expériences au travers de l’objectif de mon appareil photo. Ces photos sont les ancrages dans la mémoire de mes vécus qui sinon s’estomperaient très vite … vraiment trop vite ! Et cette mémoire nous nourrit et devient à mon sens essentielle et déterminante dans la structuration de l’être que l’on devient, tant personnellement que socialement…

Né sur les bords du Canal de Suez, en Égypte, Bernard Héloua-Grimaldi arrive en France à l’âge de 10 ans. Cette immersion dans un milieu social difficile lui fournira, grâce aux atouts d’une enfance heureuse, et à une bonne disposition pour le dessin, les éléments de son mode d’expression. Ses facilités dans les matières scientifiques l’orientent vers les études d’Architecture qu’il n’abordera qu’une fois obtenu le diplôme d’Ingénieur Civil de l’École Centrale de Lyon.

Porté par son souhait de participer au mieux-être de ses contemporains il partira en Afrique au titre d’une coopération civile au cours de laquelle il travaille à l’aménagement de zones rurales au Sénégal. La traversée de l’Afrique de l’Ouest en moto pour son retour en France l’enrichit encore d’une expérience mémorable de rencontres. Il a encore travaillé 30 ans après à l’autosuffisance alimentaire de populations rurales de villages du Sénégal Oriental : cette période lui fournit l’opportunité d’un partage du quotidien auprès de groupes en grande difficulté de survie. Au bout de ses six années de travail intense, le constat est amère : l’ « Afrique noire est ( vraiment ) mal partie » ( R.Dumont ).

Une traversée en stop du continent nord-américain aura eu l’effet d’une « révélation » : il doit faire de la peinture murale. Son objectif est limpide : intervenir sur l’espace public urbain pour tenter d’y apporter une part de rencontre du passant avec lui-même, une part d’intimité par les ouvertures visuelles vers un ailleurs qu’il propose au travers de ses créations murales. Sa peinture s’oriente vers la figuration narrative, structurée sur l’idée de transformation : mais les contraintes du commanditaire sont nombreuses et les objectifs boulonnés au contentement de leurs administrés, contraignent parfois les élus-interlocuteurs à des décisions qui lui semblent « irrecevables »… Le goût de Bernard Héloua-Grimaldi n’est pas celui de décorateur et il ne s’orientait pas à priori vers le « trompe-l’œil », il persévère alors en exprimant son attrait pour l’harmonie et pour l’équilibre des formes, des couleurs et des lumières par la photo qui restera un refuge à son expression plastique.

Après la création et la direction durant cinq années -avec et grâce à un groupe de trois très bons amis- d’un organisme de formation nommé EXCALIBUR –cette arme destinée à « vaincre sans détruire »– organisme qui a permis d’ouvrir la porte du monde du travail à plus de 300 jeunes et adultes en perte de confiance en Région Parisienne, Bernard Héloua-Grimaldi a choisi de s’installer sur la Côte-d’Azur, région merveilleuse en lumières et en couleurs et prodiguant une agréable douceur de vivre. C’est dans ce contexte qu’il a repris la pratique de l’Aïkido, art martial prônant « relâchement » juste, « ouverture » solide et harmonisation « spontanée » avec la dynamique du partenaire,  proposant ainsi les objectifs d’une discipline de vie.

C’est au contact de cette autre forme d’approche du décor urbain par le trompe l’œil et la couleur de façade vive et saturée, propre à cette Région fortement ancrée dans la tradition italienne par son histoire, que Bernard Héloua-Grimaldi a découvert et apprécié le « trompe-l’œil » classique qui lui a permis de réaliser des chantiers prestigieux.

Sans pour autant renier ses premières tendances créatives, cette expérience lui a ouvert la voie vers la découverte d’une autre dimension de l’expression picturale…

2 réflexions sur “À propos de l’auteur…

  1. RIBAS dit :

    sympa Bernard Bravo pour ton travail et ton énergie…contact moi je mangerai volontiers avec toi ou passe à la maison , le temps passe trop vite .à bientot andré

    J'aime

Merci de laisser un commentaire, le suivi qualité de ce blog en dépend

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s